san francisco

 intelligence

 artificielle 

Pourquoi choisir

san francisco?

L’esprit d’entreprise est tellement présent dans la Silicon Valley et à San Francisco qu’on a l’impression de le sentir à chaque respiration. Ici, le doute n’est pas permis. La lenteur non plus. Avant même de terminer de prestigieuses (et souvent coûteuses) études, les cerveaux qui se concentrent ici ont déjà des projets qui déboucheront sur les avancées de demain. Ou pas et dans ce cas ils en développeront d’autres. Jusqu’au succès.

Visite de Facebook

Les big techs

Google, Facebook, Apple, Tesla. Les plus grands noms de la Tech sont là. Les garages des débuts sont devenus aujourd’hui de vastes campus qui attirent des dizaines de milliers de talents de toutes les régions du globe, faisant de la Silicon Valley l’un des endroits les plus cosmopolites au monde. Mais la portée innovante de cette région ne se limite de loin plus à ces entreprises mythiques qui ont mené la révolution numérique à l’échelle de la planète.
Le succès entraînant le succès, les compagnies installées dans la région sont innombrables et concentrent leurs centres de recherche et développement dans ce puissant vivier.

Les universités de Berkeley et Stanford

Les meilleures universités

Logée à Palo Alto, au cœur de la Silicon Valley, Stanford est l’Université qui a réellement donné l’impulsion décisive de la Révolution digitale. Tous les noms (ou presque) qui sont devenus mythiques, de Jobs à Gates en passant par Musk et Zuckerberg sont passés par là. Même si certains n’y sont pas restés longtemps, ils reviennent tous, tradition oblige, prononcer des discours inspirants à l’occasion des cérémonies de « commencements » qui accueillent les nouveaux étudiants. La valeur ajoutée de Stanford, calculée en additionnant les revenus des entreprises et le nombre d’emplois créés par ses alumnis, représente environ un dixième de l’économie mondiale.


Au nord de San Francisco, sur l’autre rive de la Bay, se trouve Berkeley. Plus connue pour son influence dans le domaine des sciences humaines – on parle volontiers de la « People’s Republic of Berkeley » – l’Université qui a formé Steve Wozniak, cofondateur d’Apple, possède également d’importants centres de recherche technologique.

 

Investisseurs de la Silicon Valley

Des investisseurs audacieux

Dans la Silicon Valley, les investisseurs sont des banquiers sans cravate. Le look chic de Beverly Hills allié à la pugnacité de Wall Street. Ils manient les millions avec un naturel qui n’a d’égal que la richesse du vivier dans lequel ils font leurs courses. Sand Hill Road est le lieu où les plus fructueux d’entre eux sont installés. Cette route en pente sinue entre Palo Alto, le campus de Stanford et Menlo Park. C’est là que les disrupteurs et créateurs d’innovation viennent chercher les fonds qui leur permettront de décoller. C’est là aussi que les investisseurs les plus visionnaires feront une fortune en détectant le diamant brut caché dans le génie hirsute.

 

noun_Idea_1175577.png

San Francisco : chaudron d’idées 

Le soir, la Silicon Valley est calme. Beaucoup travaillent jour et nuit. À San Francisco, en revanche, les soirées présentent une opportunité de maintenir l’ébullition cérébrale qui prévaut durant la journée. Concours de pitch, présentations croisées permettant de confronter ses idées à des domaines moins connus, les événements sont très nombreux. Une forme commune consiste à diviser un lieu de rencontre en deux parties : l’une abrite des pizzas entassées dans leur boîtes, de la bière et du networking, l’autre accueille tous ceux qui ont quelque chose à présenter, à partager et à soumettre à la critique. Résultat très créatif, très innovant et très… bruyant garanti.